L'académie des lumières

Organisés par l'Académie des Lumières qui a vu le jour en 1995 à l'initiative de Daniel Toscan du Plantier et du journaliste américain Edward Behr, les Prix Lumières récompensent tous les ans le cinéma français.
L'Académie des Lumières veut souligner le grand intérêt que porte au cinéma français la presse internationale largement représentée à Paris.
L’Académie des Lumières a élu un nouveau Conseil le 23 mars 2017.


Paroles des fondateurs
à l'occasion de la 4e Cérémonie des Lumières

En tant que président d'Unifrance, j'ai souhaité, en créant les "Lumières" avec Edward Behr, mobiliser la presse internationale autour du cinéma français. Nous avons pris pour modéle, comme Georges Cravenne l'a fait il y a 24 ans en créant les Césars dans l'esprit des Oscars américains, les Golden Globe qui ont lieu chaque année aux USA.

Nous avions tous les atouts en main pour réussir ce projet : Paris est, après New York et Bruxelles, et avec 1100 journalistes accrédités, la ville au monde où la presse internationale est la mieux représentée. Par ailleurs, le cinéma français entretient depuis toujours des relations exceptionnellement fortes avec les médias du monde entier et il n'y avait aucune raison pour que les correspondants parisiens ne fassent pas preuve de la même curiosité. En fin, 'les Lumières' intéressent les talents et professionnels français, car elles leur permettent d'établir un contact privilégie avec celles et ceux qui vont les aider à se faire connaître."

Daniel Toscan du Plantier

Pour avoir moi-même parfois mélangé les genres, je mesure le légitime courroux des professionnels du cinéma face aux jugements spécieux et souvent arbitraires de journalistes pressés, limités par le manque de temps et encore plus par le manque de culture cinématographique.

De quel droit disposent ces touche-à-tout pour juger, entre deux papiers traitant de crises diverses, des qualités d'un film qui a exigé, lui, des mois, voire des années de préparation et de travail ?

C'est pourtant ce que nous nous apprêtons à faire…pour la 4e fois. Les correspondants étrangers en poste à Paris, aux nationalités et aux cultures si diverses, responsables de l'établissement du palmarès des 'Lumières' sont pleinement conscients d'exprimer un regard hautement subjectif. Mais cette mission leur tient à coeur, parce que le cinéma est, pour la plupart d'entre eux, la fenêtre par laquelle ils ont appris à regarder la société française et essayé d'appréhender sa réalité d'aujourd'hui.

Edward Behr

Le nouveau Conseil de l’Académie des Lumières

Présidente : Lisa Nesselson
Vice-présidente : Pamela Biénzobas
Vice-président : José María Riba
Secrétaire Général : Jacques Kermabon
Trésorière : Min Liu
Membre d'honneur : Grazyna Arata

Lisa Nesselson, nouvelle présidente
de l’Académie des Lumières

 Photo Portrait de Lisa NESSELON La journaliste américaine Lisa Nesselson (Screen International, UK) a été élue à l’unanimité présidente de l’Académie des Lumières de la presse internationale en France par le Conseil de cette association qui regroupe 110 correspondants représentant des médias d’une vingtaine de pays.

Lisa Nesselson succède à Grazyna Arata (Kino, Pologne) a la tête du nouveau Conseil de l’Académie, élu en assemblée générale ordinaire le 23 mars 2017 et composé de

  • Lisa Nesselson (Screen International, UK), présidente
  • Pamela Biénzobas (Revista Cosas et Revista Mabuse, Chili), vice-présidente
  • José María Riba (AFP Amérique latine), vice-président
  • Jacques Kermabon (24 Images, Canada), secrétaire général
  • Min Liu (Sina et Movie World, Chine), trésorière

La présidente sortante est invitée à participer au nouveau Conseil en qualité de membre d’honneur

Par ailleurs, José María Riba a été reconduit comme délégué général, en charge de la 23ème cérémonie annuelle des Lumières, et Anne Guimet a été confirmée à la coordination générale.

L’Académie des Lumières décerne les Prix Lumières de la presse internationale qui récompensent depuis 1995 le meilleur du cinéma français et soulignent l’intérêt que lui porte la presse internationale.

Lisa Nesselson - Plus de 30 ans de journalisme cinéma dans la presse écrite, radio et télévision. Critique de cinéma durant 14 ans pour The Paris Free Voice, et 17 ans à Variety. Actuellement, à Screen International depuis 2008 et chroniqueuse cinéma sur la chaîne France 24 en anglais depuis 2010.

Pamela Biénzobas - Journaliste et critique de cinéma chilienne. Correspondante de Revista Cosas, cofondatrice de Revista de Cine Mabuse, collaboratrice de supports divers. Vice-présidente de la Fédération internationale de la presse cinématographique (Fipresci) entre 2005 et 2010, s’occupe de l’organisation des Prix spéciaux de la fédération internationale.

Jacques Kermabon - Correspondant en France de la revue québécoise 24 Images depuis plus de vingt ans. Rédacteur en chef de la revue Bref, chargé de cours à l’Université Paris 1.

Min Liu – Journaliste et critique chinoise. Correspondante depuis 2003 pour le magazine spécialisé Movie World, ensuite de Sina.com. Collabore également avec différents médias chinois importants tels que Southern Weekly, Beijing Youth Daily, Modern Weekly, Movie Popular.

José María Riba – Journaliste espagnol, rentré en 1982 à l’Agence France Presse (AFP), service Espagne et Amérique Latine. A travaillé à Libération, Radio France Internationale (RFI), CinéClassics et comme correspondant de différents journaux et revues espagnols.

Télécharger le communiqué de presse :    Français    Anglais    Espagnol    Chinois